Vente du Groupement Hospitalier Mutualiste de Grenoble

DOCTEGESTIO : le pire choix !


Le Conseil d’Administration du GHM s’est réuni lundi 6 juillet à 14 h pour choisir le candidat qui devrait reprendre le GHM.
Nous étions près de 200 salariés et usagers réunis devant le GHM ce lundi midi pour marquer une nouvelle fois notre souci à l’égard du GHM. Trois structures étaient candidates : VIVALTO Santé, DOCTEGESTIO, 2 groupes privés capitalistes, et l’association AGDUC en coopération avec le CHU.
Nous nous étions exprimés en soutien au projet proposé par l’AGDUC et le CHU.
6 voix pour, 3 voix contre DOCTEGESTIO lors d’un CA « sous surveillance »
Le CA du GHM a retenu DOCTEGESTIO qui faisait l’offre financière la plus importante : les 6 délégués d’AESIO-ADREA ont voté pour, les 3 délégués de la Mutualité Française en Isère ont voté contre.
Le CA s’est déroulé sous la férule de M. Patrick BROTHIER, président d’AESIO-ADREA, mais non-membre du CA du GHM. Il avait fait le déplacement depuis Paris pour s’assurer du « bon choix » de ses délégués.
DOCTEGESTIO va donc entrer en négociation exclusive avec AESIO-ADREA Mutuelle en vue de la vente du GHM avant la fin de l’année.
Habitants et usagers, nous dénonçons fermement la décision d’AESIO-ADREA Mutuelle et nous refusons que l’avenir du GHM soit attribué à DOCTEGESTIO.
Nous dénonçons la décision d’AESIO-ADREA Mutuelle, et particulièrement celle de son président parisien, M. BROTHIER.
Prendre le gros chèque que M. Bernard BENSAID, grand patron de DOCTEGESTIO, et ses partenaires financiers sont prêts à signer a donc été décisif. Et cette décision est prise au mépris des salariés, des usagers et des acteurs du territoire, particulièrement les collectivités.
Nous refusons le choix de DOCTEGESTIO, un groupe privé créé en 2000 dans le secteur de l’immobilier et de la gestion locative qui utilise, quand cela semble pertinent, des faux-nez associatifs ou mutualistes car tous les bénéfices remontent au sommet d’une pyramide complexe, sur les comptes de la société détenue par M. et Mme Bernard BENSAID, les fondateurs du groupe.
DOCTEGESTIO rachète à tout va des structures le plus souvent en difficulté. La suppression massive de personnel est l’axe principal de la politique de
DOCTEGESTIO pour rentabiliser ses investissements. Ce qui génère un nombre incroyable de procès, de condamnations et même un retrait d’agrément (Radio France Haute Savoie : EHPAD du Val Montjoie, Saint-Gervais les Bains).
Pour acquérir le GHM, DOCTEGESTIO a mis 15 M€ de plus que les autres candidats. Quand viendra l’heure du retour sur investissement, il est sûr que les assurances que donne aujourd’hui DOCTEGESTIO en matière d’emploi et de services (communiqué du 7 juillet 2020) seront vite oubliées… comme cela a été le cas pour les précédents rachats de DOCTEGESTIO.
La décision d’AESIO-ADREA Mutuelle va aggraver les difficultés du secteur de la santé sur l’agglomération grenobloise et le département. Rappelons que le GHM a un statut d’ESPIC (établissement de santé privé d’intérêt collectif).
C’est le deuxième pôle de santé du département et il participe pleinement à la qualité de l’offre publique de soins : continuité des soins, égalité et gratuité des soins pour tous (pas de dépassement d’honoraires), adaptation aux besoins des patients…
La décision d’AESIO-ADREA Mutuelle de retenir l’offre de DOCTEGESTIO, renie la solidarité, la démocratie, la liberté et l’indépendance, les 4 principes socles de la Mutualité française. C’est aussi consentir à ce que les ressources de la Sécurité Sociale et des Mutuelles rémunèrent des actionnaires capitalistes dont le seul souci est la rentabilité de leurs
placements.
La décision d’AESIO-ADREA Mutuelle est prise aussi au mépris des fondateurs du GHM et des valeurs qui les animaient et des adhérents mutualistes qui ont participé financièrement à sa création.
AESIO-ADREA ne porte plus de valeurs mutualistes… malgré ses « belles » publicités !
Nous refusons le choix de DOCTEGESTIO et nous ferons connaître les pratiques de Bernard BENSAID et de son groupe et les dégâts qui seraient inéluctables pour le GHM si la vente est effectivement conclue avec DOCTEGESTIO dans quelques mois.
Vous pouvez déjà découvrir les pratiques de DOCTEGESTIO et de son grand patron, Bernard BENSAID. Nous vous invitons à visionner l’enquête de l’émission Pièces à conviction « Faut-il garder Mamie à la maison ? » Dans cette enquête, une douzaine de minutes sont consacrées à
DOCTEGESTIO et à Bernard BENSAID (à partir de la 36ème mn). C’est édifiant !
Nous allons rendre publiques bien d’autres informations dans les prochaines semaines.
Voici le lien pour visionner cette enquête de « Pièces à conviction » : https://vimeo.com/362656011
Habitants, usagers, nous tenons à faire connaître notre détermination à rechercher et mobiliser toutes les actions qui pourront mettre un coup d’arrêt à la négociation exclusive qui est engagée entre AESIO-ADREA Mutuelle et DOCTEGESTIO.
Un autre avenir est possible pour le GHM, isérois, non lucratif, solidaire.

Union de Quartier Berriat-St-Bruno-Europole Hervé DERRIENNIC 06.76.83.13.93
Collectif des usagers des Cliniques Mutualistes Jean Philippe MOUTARDE 06.63.08.50.82
Les Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble Jérôme ALEXANDRE 06.73.52.01.78